DE L'INSOUTENABLE LEGERETE DE N'ETRE

« La vérité est scandaleuse. Mais sans elle, il n'y a rien qui vaille. Une vision honnête et naïve du monde est déjà un chef- d'œuvre... À mesure que vous approchez de la vérité, votre solitude augmente. » Michel Houellebecq, in Rester vivant.
 

30 novembre 2005

En direct de l'Assemblée Nationale


Un propos tenu à l'instant par le Député Grosdidier, évoquant les "you-you" résonnant dorénavant dans les mairies à l'occasion de nombreux mariages.

Assemblée chauffée à blanc. Opposition révoltée.

Le propos en question va faire beaucoup beaucoup parler. Je suis prêt à parier.

Le propos en lui même n'a pourtant rien d'illégal. Bien loin de là.

Et pourtant. La polémique va faire rage sur les blogs.
Dans la presse.
Ailleurs.

Elle est pourtant stérile, cette polémique à venir.
Signe d'une société malade. Qui dramatise et accuse.
Sépare au lieu de rassembler.

Aujourd'hui il y a certains mots que l'on a plus le droit de prononcer : immigration, arabe, musulman.
Et dire que c'est ce mécanisme même qui nourrit l'incompréhension, la peur de l'autre et au final le racisme !
Il faut dès aujourd'hui ajouter à la liste le mot "you-you". Un gros mot, apparemment...

L'opposition est lamentable.

Alors bien sûr, Grosdidier est maladroit, certainement névrosé et peut-être un peu irresponsable.
De la même façon que l'on a pu reprocher certains mots à Sarkozy, nul doute que l'on ne manquera pas de signaler à Grosdidier qu'il doit choisir ses mots et ne pas jeter d'huile sur le feu.

Fatigue.

http://j.scharwatt.free.fr/faceaface.mp3

Comments:
Je dois dire que j'ai lu et relu les mots de Grosdidier avant de comprendre que c'était le terme "you-you" qui avait choqué. C'est pourtant le terme que j'ai toujours entendu employer pour ces cris de joie par celles même qui les poussent ! Je n'y ai jamais perçu la moindre intonation péjorative ! Peut-être eut-il du employer les termes de "cris de joie modulés ainsi qu'on les pratique en Afrique du Nord et au Proche-Orient"... On frôle le délire ! :(

Je lis ici dans "Aujourd'hui le Maroc" : "Vêtus en djellaba ou en Jabadour, ils fêtent cette nuit sacrée chacun à sa manière. Avant d’être accueilli avec les you-you, les filles passent dans un garage aménagé pour la circonstance." Interdisons ce journal raciste aux propos inqualifiables ! :D

(http://www.aujourdhui.ma/societe-details41083.html)
 
ah ah ah quelle belle bande d'hypocrite vous faites par ici !
très honnêtement, je ris en lisant Delphine et ce dernier article.

oh il ne voulait que souligner qu'un mariage sur deux est heureux !

oh le bel esprit que nous avons là !

alors c'est merveilleux !

tout d'un coup, alors qu'il roupillait tranquillement à l'assemblée il s'est dit : je vais dire que chez moi un mariage sur deux est heureux.

mais je m'interroge, cela sous entend il que les mariage chretiens sont malheureux ?

surement pas, monsieur est un bon catholique on imagine. Alors ?

alors il voulait probablement faire multiculturel.
et voilà ces satanés gauchistes qui voient là une remarque déplacée qui aurait eu pour but de souligner l'"invasion" arabe.

alors que non pas du tout il voulait juste parler de la joie.

VOUS N'ASSUMEZ MÊME PAS.
pour ça vous ne me faites pas rire vous me consternez.
 
Si quelqu'un peut me traduire.

Merci.
 
de toute évidence, en effet le problème de comprehension sont une constance par ici.
De la même façon que vous semblez ne rien comprendre à ce qu'a réellement voulu dire votre député préféré vous ne comprennez pas la traduction pourtant simple que j'en fais ici.
normal.

je vous disais hypocrite de défendre votre homme non pas pour les idées qu'ils proumeut par son discours mais en trichant sur les termes et en allant chercher loin de gentilles explications qui au delà du fait qu'elles n'ont politiquement pas de sens ne convaincraien pas un gamin de 8 ans.
vous n'assumez pas vos idées.
 
Ok, là c'est plus compréhensible. Merci.

Mais en revanche Grosdidier n'est pas mon député préféré ! Relisez l'article si vous le souhaitez : "névrosé, irresponsable". Je suis sévère avec lui.

D'ailleurs, je ne le connais pas suffisamment, même s'il apparaît réaliser un bon travail dans sa commune et recueillir l'approbation de grand nombre de ses administrés.
En outre, je le crois sincère dans son discours. Mais je peux me tromper.

J'énonce simplement que la question qui a créé la polémique - lisez la si vous le souhaitez - n'est en aucun cas raciste.

Il est insupportable de ne pas pouvoir parler de problèmes importants - mariages blancs par exemple - et de laisser de fait ces thèmes au FN et aux extrêmes.

Merci donc à certains députés d'évoquer ces sujets malheureusement "taboos", et de faire revenir ces thèmes dans le giron républicain et démocratique.

Ensuite, il est tout à fait possible pour vous de combattre leurs idées, mais il est ridicule et dangereux pour la démocratie de s'indigner dès lors que les mots "musulmans, mosquée ou Islam" sont prononcés.

C'est cette indignation stupide et ces taboos lamentables qui conduisent les gens à voter pour les extrêmistes de tous bords.


Non ?
 
Des mots à pas prononcer "arabe" par exemple. Autrefois, on ne devait pas dire "juif" mais seulement "israelite" parce qu'on me disait, que le "juif" a mauvais connotation. Et encore autre fois, on dit "bourgois" comme un gros mot, tout comme on disait dans les pays communistes...

hélas, ainsi va la triste vie

tous, nous devons tenir la tête en haut et soyons ce que nous sommes
 
Machinchose,

Excusez-moi de vous importuner de la sorte, mais je crois au contraire que delphine et damien assument parfaitement ce qu'ils pensent. Et leurs idées.

Votre discours a été dans un premier temps incompréhensible et dans un second temps, un peu plus toutefois, vous n'exprimez en rien le fond de votre pensée.

Vous n'assumez pas le fait que vous considérez que certains mots sont "tabous" parce qu'ils expriment clairement les choses. "Appelons un chien un chien"...n'est-ce pas?

Et pourtant, en France, République laïque, qui se le permet?

Ne pas se mettre les communautés à dos. Ne pas faire de "mal" par la parole à x ou y...
Où est passée la liberté de pensée sans que tout le monde tombe sur le dos de celui ou celle qui ose exprimer tout haut ce que beaucoup de monde pense tout bas?

Mais pour revenir aux paroles de Monsieur le Député, je ne vois pas où le terme "you-you" choque. Je pense au contraire qu'il était plus facile de faire semblant d'être horrifié devant de "telles paroles" pour créer une polémique qui n'a pas lieu d'être...

La gauche aurait-elle voulu se faire un coup de promo sur le dos de la droite? Et en évoquant un thème qui est sur le feu actuellement? Non.......ça ne serait pas assumer, n'est-ce pas?
 
J'ai une question incendiaire? (...)

Enfin je ne sais pas.

Mais quel valeur tirer des propos de ces gens?

A part du jeu?

Vous savez un peu comme le moi, et du pour faire mieux, je tire mon epingle du jeu.

L'honnêté. Du discours, par exemple.

Soyons juste.

J'ai envie de demander, chose a laquelle je veux bien argumenter.

A gauche, comme a droite (le pire c'est qu'il y'en a encore pour prendre parti).

Lequel veut constuire?

Et le pire, le pire dans l'affaire, c'est qu'on fait polémique sur les propos de Monsieur de Gauche ou de Monsieur de Droite.

Sans jamais poser la question qui blesse. Celle de la réalité du pouvoir. De la marge entre discours et possible dans un contexte donné.

Encore un peu on aurait une belle bande d'imbécile pour ouvrir un débat sématique sur le dernier discours de Monsieur truc à TV Brol.

J'ai une chose à dire.

Mais enfin...

A droite comme a gauche, histoire de "", vous êtes aussi bêtes les uns que les autres.
 
Pour poursuivre utilement, je vous invite à aller sur le blog :
http://www.u-blog.net/duConcretContreLaMisere
Cordialement
Jack Maillard
 
Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

Archives

octobre 2005   novembre 2005   décembre 2005   janvier 2006   février 2006  

Contact
Enter your email address below to subscribe to De l'insoutenable légèreté de n'être!


powered by Bloglet

This page is powered by Blogger. Isn't yours?


Rédacteur Agoravox