DE L'INSOUTENABLE LEGERETE DE N'ETRE

« La vérité est scandaleuse. Mais sans elle, il n'y a rien qui vaille. Une vision honnête et naïve du monde est déjà un chef- d'œuvre... À mesure que vous approchez de la vérité, votre solitude augmente. » Michel Houellebecq, in Rester vivant.
 

02 novembre 2005

Ceux qui aiment prendront le train


Gare Montparnasse. Voie 7. Avez-vous déjà essayé de tirer un sac de voyage dont les roulettes ne touchent pas le sol ?
Voiture numéro 15. Sièges 47 et 48. Par chance, nous échappons au “carré” et donc à la promiscuité forcée. A ce titre, j’admire particulièrement les filles qui voyagent souvent en train - prêtes à passer régulièrement 5 ou 6 heures juste en face d’un pervers (à savoir en fait un homme) qui essayera de leur faire du pied pendant tout le trajet.

Imaginons maintenant un instant que je sois mauvais.
Le chef de gare siffle bientôt et déjà le train se met en branle. Le départ est cotonneux. Le paysage défile doucement sous nos yeux. Plus haut, le ciel gris-bleu voit se dessiner en son sein de jolis nuages. Ils me font penser à un planisphère en mouvement. Dans ces moments là, on se dit que la vie vaut la peine d’être vécue.

Soyons sérieux.
Un impératif économique certain oblige le salarié SNCF à démarrer sa machine presqu’à l’heure prévu. Le départ est efficace. Difficile de regarder le paysage en raison d’un déjeuner un peu trop lourd et surtout trop vite avalé sur le quai. Plus haut, le ciel doit être certainement bleu - en général ,c’est plutôt le cas. J’apperçois de gros nuages très impressionants, ça fait un peu peur. Dans ces moment là, on se dit que la vie vaut la peine d’être vécue.

En général, lorsque je suis seul, je passe pas mal de temps au bar - généralement en voiture 14 - à dépenser des sommes exhorbitantes en
Kronembourg et autres Whiskies. C’est une tendance masochiste comme une autre.
Là, Chérie termine le journal et je viens pour ma part de finir Public. Je participe de fait activement au triomphe de la presse de ceux qui ne savent pas lire, pour reprendre l’expression avec laquelle titrait Kahn récemment.

Sinon, le rideau vert est assez mal étudié, il revient sans cesse vers le passager par petites vagues.
Le Train à Grande Vitesse roule à grande vitesse.
Le petit bébé tout mignon pleure.
Le vieux à côté dort.
Le petit bébé pleure.
Le vieux à côté ne dort plus.
Le petit commence à faire chier.

Ce ne sont pas les distances qui éloignent les hommes, mais bien les moyens de communication mis à leur disposition.

“- Knock knock !
- Who's there ?
- Candace !
- Candace be true !?”
Anonyme.

Il semblerait de plus que j’ai un avis sur tout. Et dans un train - plus particulièrement - les conversations des voyageurs, les pages des magazines ou bien encore les terres que l’on parcoure sont autant d’occasions de réfléchir à la société qui nous entoure.
Mais rassurez-vous, en général je garde tout ça pour moi. Je ne débats pour ainsi dire jamais avec les autres. Le plus souvent, je dis “oui, c’est vrai, je pense que tu as raison”.. Et ça semble faire plaisir à mes rares interlocuteurs. Les gens aiment bien avoir raison, c‘est très commun.
Mais néanmoins il est clair que j’aime argumenter et j’aimerais notamment en ce lieu : enscencer l’Abbé Pierre, défendre la chirurgie esthétique, lutter pour le retour des maisons closes ainsi que la légalisation du canabis, soutenir publiquement M. Nicolas Sarkozy, défendre l’oeuvre de Michel Houellebecq, tendre à éradiquer le racisme dans les stades, démontrer de façon convaincante à un con les raisons pour lesquelles il est con, souligner l’importance de ne pas laisser nos vieux mourir seuls et désespérés, encadrer légalement l’euthanasie, redonner confiance dans le fait politique, écrire la Constitution de la VIème république.

Le train file, on a passé Bordeaux et déjà les Pyrénées se profilent à l’horizon (je déconne, il fait nuit, on ne voit rien et je suis de dos). L’ADSL aussi se profile, afin de vous satisfaire, vous, chers lecteurs. Soyez en paix.

Comments:
Putain c'est pas vrai ça, j'ai trouvé mon double idéologique !
 
Allez, je vais t'aider :

- enscencer l’Abbé Pierre : bonne idée, mais tout le monde le fait. Faire comme lui est une meilleure idée mais personne ne le fait.
- défendre la chirurgie esthétique : t'as raison, elle va sauver le monde mais personne ne s'en rend compte. Bon trève de plaisanteries, qu'est-ce qui te donne envie de la défendre? Le fait que ça soit l'icone de notre société?
- lutter pour le retour des maisons closes ainsi que la légalisation du canabis : là je te soutiens mais seulement parcque j'aime l'odeur des plantes quand je vais voir ces demoiselles...
- soutenir publiquement M. Nicolas Sarkozy : te prives pas, tu seras soutenu par 65% des français, si je ne me trompe pas. Tu seras seulement discuté par les intellectuels, mais bon eux, ils ne servent plus à rien de nous jours
- défendre l’oeuvre de Michel Houellebecq : elle n'a pas besoin d'être défendue, elle se défend toute seule par sa qualité, mais je suis avec toi.
- tendre à éradiquer le racisme dans les stades : le racisme n'est pas dans les stades, le racisme est partout. Mais j'espère qu'il ne te dréange pas seulement quand tu veux voir un bon match de foot tranquille.
- démontrer de façon convaincante à un con les raisons pour lesquelles il est con : tu sais pourquoi un con est heuerux? Parcqu'il ne saura jamais qu'il est con. L'intelligent lui est malheureux parcqu'il est bien conscient d'être intelligent.
- souligner l’importance de ne pas laisser nos vieux mourir seuls et désespérés : j'aimerai te dire que tu n'as pas besoin de le souligner mais non...
- encadrer légalement l’euthanasie : comme pour les prostituées et le cannabis, bon courage! L'hypocrisie règne ne maitre.
- redonner confiance dans le fait politique : facile, change tous les politiques. Par contre pour donner confiance en ton poulain, c'est pas gagné
- écrire la Constitution de la VIème république : j'ai hâte de la lire. N'oublie pas le contrôle des pouvoirs, sinon passe à la VIIème directe.
 
Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

Archives

octobre 2005   novembre 2005   décembre 2005   janvier 2006   février 2006  

Contact
Enter your email address below to subscribe to De l'insoutenable légèreté de n'être!


powered by Bloglet

This page is powered by Blogger. Isn't yours?


Rédacteur Agoravox